Archives Agenda 21 local

Zoom sur...une action de l'Agenda 21

Depuis la rentrée 2016, la Régie Municipale de Restauration trie ses bio-déchets sur le site de la cuisine centrale et sur l’ensemble des restaurants scolaires. A terme, ce seront 28 tonnes de déchets alimentaires par an qui seront détournés de nos poubelles et transformés en compost. Ce même compost sera mis à disposition du service des espaces verts pour l’entretien des parcs et jardins de la Ville.

Cette action a aussi un fort volet pédagogique : on apprend aux enfants à trier les reste de leurs repas et à étudier le cycle naturel des fruits et légumes, de la fourche à la fourchette.

Ciné Rex :  COP 21, quel Bilan ?

Cinéma Rex : projection-débat autour du film "Demain", de Cyril Dion et Mélanie Laurent.(janvier 2015)

Pour mieux comprendre les enjeux de la COP 21 et dresser le bilan de cet accord historique, de ses succès et de ses insuffisances, plusieurs intervenants seront présents : Serge Planton, directeur de recherche climatique à Méteo France et membre du GIEC*, Marie Bros, ambassadrice d'Unicef et Alternatiba, réseau d'associations pour la défense du climat.

*GIEC : Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat

Le Bilan - 2014

Chaque année, la Ville publie le bilan de sa politique de développement durable. Il détaille en toute transparence le résultat des 76 indicateurs associés aux actions de l’agenda 21, rend compte des progrès de la démarche, mais aussi des difficultés rencontrées et des réorientations nécessaires. Ce document offre à la fois une vision globale de la politique de développement durable de la ville et une mine d'informations précises et concrètes sur les mesures adoptées. Nous vous souhaitons une agréable lecture.

Zoom sur les aides 2015 aux particuliers en Midi-Pyrénées : 

Crédit d'impôt, Eco-prêt, Aides ANAH, Ecochèque, Certificats d'économie d'énergie
Cette année, c'est décidé, je fais un geste pour le climat, pour mon porte-monnaie et pour mon confort : j'isole mon toit, je change mes fenêtres, j'installe une ventilation, je m'équipe avec du solaire… Par quoi commencer ? De quelles aides puis-je bénéficier pour m'aider à réaliser ces actions ? Premier conseil : faites le tour de tous les dispositifs: certaines demandes doivent être étudiées avant le commencement des travaux. 
 

Quelles sont les nouveautés de l'année 2015 ?

  • Le "crédit d'impôt développement durable" devient "crédit d'impôt transition énergétique" (CITE), un nouveau nom pour un dispositif simplifié : toute action, dès lors qu'elle respecte un certain niveau de performance, peut bénéficier d'un crédit d'impôt à 30%. Les conditions de bouquet de travaux et de ressources ont disparues.
  • L'éco-prêt à taux zéro est maintenu, les critères de performances évoluent : ce sont désormais les mêmes que pour le CITE, pour plus de facilité à vérifier l'éligibilité de vos devis !
  • Pour bénéficier de ces aides, le recours à un artisan ayant la mention RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) est désormais obligatoire,
  • Pour toute action éligible au CITE, la TVA s'applique à un taux de 5,5%,
  • Sous conditions de ressources et de performance globale (gain de 25% sur vos consommations), vous pourrez bénéficier d'aides de l'ANAH et de la région Midi-Pyrénées (écochèque).
  • Enfin, dans le cadre des Certificats d'Economies d'Energie mis en place par l'Etat, les fournisseurs d'énergie vous donnent un coup de pouce pour vos travaux grâce à des primes, des prêts bonifiés ou des bons d'achats. Pour en savoir plus, toutes les aides.

Blagnac primée

La ville de Blagnac vient d’obtenir la reconnaissance pour cinq ans de son Agenda 21 local et, à ce titre, peut signer sa communication officielle avec le logo Agenda 21 France. Dans le même temps, le quar tier Andromède est en passe d’obtenir le label d’« éco quartier » grâce à la remise récente d’un diplôme national préalable à cette reconnaissance au plus haut niveau.

 

 

 

Une cuisine centrale Haute Qualité Environnementale

Ce nouvel équipement permettra la confection d’une partie des repas des écoles, de l'Espace Seniors et des repas servis à domicile. Le chantier débutera le lundi 19 Mars aux abords de l’avenue Pierre-Georges Latécoère. Coup de projecteur sur la démarche Haute Qualité Environnementale menée pour la réalisation de ce bâtiment. La future cuisine centrale, c’est :

  • 150 m2 de panneaux solaires photovoltaïques pour la production d'électricité
  • une installation solaire thermique pour la production de chaleur avec un système de stockage de la chaleur
  • des matériaux écologiques comme le bois  au détriment du polystyrène pour cette éco construction
  • un chantier "propre", intégrant une gestion des déchets et la dépollution des eaux de chantier.
  • un bâtiment prévu pour une consommation d'énergie primaire de 50kwh/m2/an (contre une moyenne de 400Kwh/m2/an pour les bâtiments actuels).

Cette réalisation répond à l’un des grands objectifs de l’Agenda 21, à savoir améliorer la performance énergétique et environnementale des bâtiments communaux. 

Zoom sur... une action Agenda 21

Nous vous proposons de faire un zoom sur une action de l’Agenda 21 afin de découvrir, concrètement, l’engagement de la collectivité et de ses partenaires pour le développement durable.

Migration des abeilles aux Ramiers

Aujourd’hui, les abeilles de Blagnac collectent le pollen et aspirent le nectar dans la quiétude des Ramiers, au milieu des acacias, fleurs et autres plantes mellifères. C’est là qu’elles ont trouvé non pas le repos mais la sérénité d’un lieu plus propice à leurs activités. Leur vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Installées depuis 2008 dans les six ruches de l’île du Ritouret, quelque 250 000 abeilles régalaient annuellement les Blagnacais de 150 kilos d’un miel délicieux. Mais en 2011, des colonies de Vespa velutina (frelons asiatiques) sont venues les décimer à 80%. Réimplantées alors sur le même site par les apiculteurs du Syndicat d’apiculture méridional, les abeilles du Ritouret devaient subir en 2012 une attaque d’un nouveau genre : celle d’un champignon toxique peu enclin à respecter la quiétude de leur ruche.

 

 

 

Vol de nuit

Décision fût donc prise de les changer de quartier pour une résidence plus paisible. Et c’est de nuit que les locataires des six ruches, préalablement endormies, ont, au printemps dernier, rejoint leur nouvelle adresse aux Ramiers. La perspective d’une belle récolte rassure déjà les organisateurs de la fête du miel, programmée mercredi 16 octobre prochain à Odyssud. Au-delà de cet aspect gourmand, la présence des abeilles est aussi un vrai symbole. Et leur protection témoigne de l’attachement de la ville au développement durable et au respect de la biodiversité.