Jumelage

Blagnac - Buxtehude (Allemagne) plus de 30 ans d’amitié !

La première signature du jumelage s’est tenue à la Mairie de Buxtehude au mois de juin 1985. C’est une première pour les deux communes qui, jusqu’à ce jour, n’avaient jamais tissé de lien au-delà des frontières. Quelques mois après cette première rencontre, une délégation officielle de Buxtehude se rendait à Blagnac pour signer à son tour le protocole de jumelage. Une amitié était en train de naître placée sous les auspices favorables d’une aéronautique européenne en pleine émulation. Buxtehude, où résident de nombreux salariés de l’aéronautique, n’est qu’à quelques kilomètres des usines de Finkenwerder. Là aussi, on construit Airbus.
30 jahre freundshaft - livret des 30 ans d'amitié

Buxtehude, une cité hanséatique du Nord de l’Allemagne

Située sur l’Este, un affluent de l’Elbe, à environ 30 km au sud-ouest de Hambourg, Buxtehude fut créée en 959. La cité s’est développée à l’époque de la Hanse, une association très active de marchands et de villes du nord de l’Europe, créée pour assurer la sécurité du commerce de mer et de terre. Sa situation privilégiée, au cœur du réseau fluvial de la Basse Saxe, lui a permis de s’affirmer comme l’une des plaques tournantes du commerce entre Hambourg et Brême.

Le port situé au cœur de la vieille ville évoque ce passé florissant.
Aujourd’hui, la ville s’étend sur 7 644 hectares (1 700 à Blagnac) ; elle réunit 8 villages et compte près de 38 000 habitants.

Buxtehude, cité touristique au cœur de l’«Altes Land»

Tous les ans au printemps, des milliers de touristes affluent pour admirer les milliers d’arbres fruitiers en fleurs dans la campagne environnante, baptisée «Altesland» (vieux pays).
Le charme de cette région, c’est aussi l’unité architecturale des maisons d’autrefois construites en briques, à colombages, ouvertes sur la rue, sans grille ni muret.

L’église gothique Sankt Petri, construite au XIVème siècle, blottie au cœur de la cité et dont le clocher s’étire à 75 mètres du sol, domine le tapis de verdure dans lequel baigne la ville.

La Fête foraine du village de Neukloster qui se déroule tous les ans à la Pentecôte attire près de 150000 visiteurs ! Forte d’une capacité hôtelière de 600 lits, Buxtehude peut répondre à la demande des nombreux touristes qui aiment y passer quelques jours !

Buxtehude, cité attractive pour l’emploi

Depuis l’origine, l’économie locale est placée sous le signe de l’eau ! Située à proximité de l’Elbe, sur l’Este, Buxtehude a rapidement disposé d’un port, le commerce occupant une place de choix ! L’ancien moulin de Pleth, restauré au cœur de la ville, illustre encore ce passé de comptoir commercial.

 Aujourd’hui la ville est réputée pour ses entreprises de spiritueux (Bakardi, Danish distillers), pour la construction mécanique, les produits cosmétiques (Lever Fabergé) ou les sélections de semence (Pioneer) et bien sûr pour ses entreprises aéronautiques : Buxtehude accueille la société KIDS, unité rattachée à Airbus, la société Lühmann qui fabrique les prototypes des cabines de l’A380. En outre, de nombreux habitants travaillent sur les sites de production d’Airbus de Stade ou Finkenwerder, situés à 15km seulement. Le niveau de formation élevé de la population permet à Buxtehude d’afficher l’un des plus bas taux de chômage de la Basse Saxe.

Echanges

C’est le collège Henri Guillaumet qui ouvrit la voie aux échanges linguistiques. Depuis, quelque 1500 jeunes de Blagnac et de Buxtehude ont pris part aux échanges scolaires. Aujourd’hui, ces échanges sont même étendus aux apprentis du lycée Saint-Exupéry qui ont glissé dans leur formation une heure d’enseignement de la langue de Goethe pour mieux communiquer avec leurs futurs collègues !
1985 : Les écoles de Blagnac ouvrent la voie aux échanges linguistiques entre élèves des deux communes.

Les Amicales jouent un rôle essentiel dans les relations entre les deux communes ! D’ailleurs, leur existence est antérieure à la signature des jumelages. A Blagnac, l’Amicale franco-allemande rassemble 75 membres. Celle de Buxtehude compte autant d’amis et se dénomme : Deutschfranzösischer Freundschaftskreis. Leur mission première est d’accompagner la vie du jumelage et de favoriser les échanges entre nos deux pays. Des liens parfois très étroits se sont noués au fil des ans entre ces amis séparés par 2000 kilomètres.