Moustiques tigre

C'est au stade larvaire que le moustique occupe un espace géographique minimum et qu'il est le plus facilement localisable.

L’action de la Ville       

La Ville de Blagnac procèdera cette année 2018 à plusieurs campagnes de démoustication du domaine public, à la fréquence d’une par mois sur la période d’avril à septembre.
Ces traitements seront effectués dans tous les plans d’eau de la Ville relevant du domaine public, au moyen d’un insecticide biologique qui n'a pas de classement toxicologique. Ce dernier reste sans danger pour l'environnement et sans risque pour les prédateurs naturels.
Le moustique se déplace peu. Ainsi, le moustique qui vous pique est né chez vous ! 

L’implication de tous les blagnacais     

L’action de la Ville doit impérativement être complétée par l’implication de tous les citoyens. Chacun, en modifiant son comportement et en adoptant des gestes simples et peu contraignants, participe à la lutte contre la prolifération des moustiques.  

Supprimer toutes les eaux stagnantes : 
- Eliminer tous les endroits où l’eau peut stagner ;
- Curer gouttières, regards et rigoles ;
- Couvrir les réserves d’eau ;
- Entretenir les piscines ou les bâcher ;
- Introduire des poissons dans les bassins d’agrément ;
- Eliminer les dépôts de déchets verts ;
- Changer l’eau des plantes une fois par semaine.

Eliminer les lieux de repos des moustiques adultes :

- Débroussailler et tailler herbes hautes et haies ;
- Elaguer les arbres ;
- Ramasser les fruits tombés et les débris végétaux ;
- Réduire les sources d’humidité (réduire l’arrosage) ;
- Entretenir les jardins.

Se prémunir des moustiques :

- Fermer les fenêtres et les portes ;
- Utiliser des ventilateurs ou climatiseurs ;
- Mettre en place des moustiquaires ;
- Planter des répulsifs naturels (citronnelle, basilic, géraniums…) ;
- Installer des pièges pondoirs dans le jardin.

Zoom sur le piège pondoir            

Disponible dans le commerce, le piège pondoir attire, concentre et détruit les pontes. 
Doté d’un appât spécifique à renouveler, le piège se remplit de larves de moustiques au bout de quelques jours. Lorsque la larve veut se nourrir, elle descend au fond et se retrouve piégée.
Le piège pondoir est à disposer en zone calme et ombragée, hors de portée, dans la végétation.
Prévoir 1 piège tous les 10 à 30 mètres linéaires.

Le réservoir peut être complété d’eau additionnée de matière organique : terreau, tourbe, déchets végétaux…