Formulaire de recherche

N'oublie-pas ce que tu "vœux" !

Avec la complicité de la ville de Blagnac, la cie Créature-Lou Broquin et Cisart’ s’apprêtent à recueillir les vœux des Blagnacais. Une belle aventure artistique commence.

Qu’est-ce qu’un artiste sans public ? C’est la question cruciale – et presque douloureuse – que se sont posée la compagnie Créature et l’association Cisart’, bien connues des Blagnacais. Une interrogation qui ne résonne pas seulement chez les artistes en cette période particulière, dont l’incertitude ambiante et le cortège de contraintes sanitaires questionnent le lien social. « Il fallait sortir de l’isolement, de l’impasse dans laquelle la pandémie enfermait chacun d’entre nous, explique Lou Broquin, directrice artistique de la compagnie Créature. Nous voulions redonner espoir et confiance dans le futur en proposant un projet où l’artiste serait au service des habitants. »

Ensemble, réinventer le futur

De cette envie est né le projet N’oublie pas ce que tu vœux, qui invite les Blagnacais à exprimer leurs attentes pour l’avenir dans une « cabane à vœux ». Accueillis par Colette, « la Collecteuse », chacun pourra déposer un vœu dont s’emparera, à l’étape suivante, un autre habitant. Le but : transformer le souhait en œuvre avec l’aide d’artistes de street art. « Des artistes partenaires de l’association, comme Korail et Trom, seront présents à chaque étape, précise Elsa Couronné, de Cisart'. Ils accompagneront les participants pour donner naissance à plusieurs œuvres destinées à l’espace public. »

Peinture à la bombe, au pinceau, à la brosse ou encore collage, stickage, et lettering, les techniques artistiques proposées sont variées pour mieux s’adapter aux différents contributeurs. Et aux multiples supports qui, à terme, hébergeront les œuvres de manière temporaire ou pérenne : bâtiments publics mais aussi privés et supports itinérants afin que s’affiche, partout dans la ville, une volonté collective de réinventer le futur.

Après les enfants dans les écoles, la compagnie Créature-Lou Broquin et de l’association Cisart viennent à votre rencontre.
Explications et témoignages, on vous dit tout.

►  Vidéo du 9 juin