La ville doit se végétaliser sur elle-même et tendre vers le « zéro artificialisation net ».  Pour cela, la désimperméabilisation de l’espace public est nécessaire au niveau des cimetières, parkings, voirie (placettes, délaissés…) et bâtiments publics, notamment les écoles et les crèches. L’objectif est multiple : reconquérir des espaces de biodiversité en ville, créer des îlots de fraicheur et reconnecter les enfants à la nature.

Une première phase de programmation marque l’ambition de la Ville avec :

  • à court terme (2021-2023) : la végétalisation des allées du cimetière centre, de la crèche Neptune et de certains parkings publics (parking P5 Odyssud, du groupe scolaire Aérogare …)
  • à moyen terme (2024-2025) : la création d’une « cours Oasis » à l’école René Cassin et la désimperméabilisation  des anciens sites techniques des Alouettes dans le cadre de l’aménagement du futur tiers-lieu.